Sélection du premier trimestre 2018

Pour le premier trimestre, le jury a sélectionné :

Romans francophones

  • Paul Beorn : Les deux visages, Calame T1, Bragelonne
  • Karim Berrouka : Celle qui n’avait pas peur de Cthulhu, Actusf
  • Morgane Caussarieu : Rouge toxic, Naos
  • Paul Chabot : Tristan et Yumi, SBVV
  • Vincent Jounieaux : Space requiem, Rivière Blanche
  • Hélène Merelle : La fugitive, L’automne des magiciens T1, Bragelonne
  • Patrick Moran : La crécerelle, Mnémos
  • Laurent Whale : Par la mer et les nuages, Editions Critic

Romans traduits

  • R.J. Barker : L’âge des assassins, Le royaime blessé T1, Bragelonne (traduit par Nenad Savic)
  • M.R. Carey : La part du monstre, L’Atalante (traduit par Nathalie Mège)
  • Andreas Eschbach : L’or du diable L’Atalante (traduit par Pascale Hervieux)
  • Jack Heath : Mange tes morts, Super8 (traduit par Charles Bonnot)
  • Hazem Ilmi : Le 33e mariage de Donia Nour, Denoël (traduit par Hélène Boisson)
  • Kij Johnson : La quête onirique de Vellitt Boe, Le Bélial (traduit par Florence Dolisi)
  • Stephen King & Owen King : Sleeping Beauties, Albin Michel (traduit par Jean Esch)
  • Ricardo Menendez Salmon : L’île réalité, Jacqueline Chambon (traduit par Jean-Marie Saint-Lu)
  • John Scalzi : La controverse de Zara XXII, L’Atalante (traduit par Mikael Cabon)
  • Karin Tidbeck : Amatka, La Volte (traduit par Luvan)
  • Paul Tremblay : Possession, Sonatine (traduit par Hubert Tézenas)

Nouvelles

  • L’Académie de l’Imaginaire, Editions Evidence
  • Frédéric Gaillard : De lointains rêvages, Editions Rroyzz
  • Laurent Kloetzer : Issa Elohim, Le Bélial

Sélection du premier trimestre 2017

Pour le premier trimestre 2017, le jury du Prix Bob Morane a retenu :

Romans francophones

  • Pierre Bordage : Échos dans le temps, J’ai Lu
  • Serge Brussolo : Les geôliers, Folio
  • Victor Fleury : L’Empire électrique, Bragelonne
  • Meddy Ligner : Semper Lupa, Éditions Armada
  • Arnauld Pontier : F.E.L.I.N.E., Rivière Blanche
  • Hervé Poudat : Larmes Noires, Éditions Pourquoi viens-tu si tard ?
  • V.I Prates : Terre d’Ombre : messagère, Rebelle Éditions
  • Jean-Michel Raoult : Terra-Terre, Les Plumes d’Ocris

Romans traduits

  • Anders Fager : La reine en jaune, Mirobole (traduit par Carine Bruy)
  • Angélica Gorodischer : Kalpa Impérial, La Volte (traduit par Mathias de Breyne)
  • Edmond Hamilton : Capitaine Futur : L’empereur de l’espace, Le Bélial’ (traduit par Pierre-Paul Durastanti)
  • Deborah Install : Il y a un robot dans le jardin, Super8 (traduit par Clara Gourgon)
  • Emmi Itäranta : La cité des méduses, Presses de la Cité (traduit par Martin Carayol)
  • Kugane Maruyama : Overlord : le roi mort-vivant, Éditions Ofelbe (traduit par Yoan Giraud)